Un quartier durable

L’approche de développement durable de l’aménageur s’articulera autour de plusieurs axes essentiels :
  • Intégration paysagère du nouveau quartier.
  • Mixité de l’habitat (20% de logements locatifs sociaux, 15% de logements “abordables”, offre intergénérationnelle).
  • Qualité architecturale, fonctionnelle et thermique des constructions (BBC-20%).
  • Traitement des eaux pluviales.
  • Hiérarchisation des voiries et liens avec les quartiers environnants, mode de déplacement doux privilégiés.
  • Mutualisation du stationnement à l’ilot.
  • Traitement qualitatif des espaces publics.
  • Gestion responsable en phase chantier.
  • Recherche de solutions innovantes de desserte énergétique et de mobilisation d’énergies renouvelable.
Vauban station Révolution

Mode de déplacement et stationnement

Des modes de déplacement responsables dans un environnement privilégié.

Afin de limiter l’impact de l’automobile sur ce quartier durable, la logique d’ensemble de l’aménagement de l’Ecoquartier Vauban doit mettre en avant des mesures incitatives dans le but d’accompagner les habitudes de déplacement vers des moyens alternatifs.

La mise en oeuvre préférentielle de liaisons douces et d’espaces de type partagés assurera une mobilité apaisée au sein du futur quartier tout en favorisant un accès piéton vers le centre ville. Le futur TSCP (Transport Commun en Site Propre) qui bordera l’EcoQuartier assurera un lien avec le pole d’Echange Multimodal de la Gare Viotte, le tram bisontin ou le réseau de bus Ginko.

Stationnement mutualisé sous ilots.

Le stationnement des véhicules en surface sera limité au sein de l’EcoQuartier, au profit d’un stationnement mutualisé sous ilots.

Une moyenne d’1,25 place de stationnement sera prévue par logement.

Dans le cas d’un macro-lot équilibré entre besoin et offre de stationnement: le constructeur-promoteur (ou le groupement solidaire) réalisera les places nécessaires à la surface de plancher qu’il va créer et les commercialisera aux futurs propriétaires de son bâtiment. Il gèrera ensuite la répartition des espaces communs des parkings à travers la copropriété privée.

Dans le cas d’ilots ne pouvant assurer leurs besoins en stationnement de part la complexité technique engendrée, les places de parking nécessaires seront acquises auprès de l’ilot voisin auquel il aura préalablement été imposé une production de places de stationnement excédentaire. Les modalités précises seront fixées dans le cahier des charges.

L’approche de développement durable de l’aménageur

L’approche de développement durable de l’aménageur s’articulera autour de plusieurs axes essentiels :
  • Intégration paysagère du nouveau quartier
  • Mixité de l’habitat (20% de logements locatifs sociaux, 15% de logements « abordables », offre intergénérationnelle)
  • Qualité architecturale, fonctionnelle et thermique des constructions (BBC-20%)
  • Traitement des eaux pluviales
  • Hiérarchisation des voiries et liens avec les quartiers environnants, mode de déplacement doux privilégiés
  • Mutualisation du stationnement à l’ilot
  • Traitement qualitatif des espaces publics
  • Gestion responsable en phase chantier
  • Recherche de solutions innovantes de desserte énergétique et de mobilisation d’énergies renouvelable